Menus de configuration dans le panneau d'administration

Ras le bol des KPI’s ? Et si on optait pour un métric plus humain !

Ras le bol ? Ras le bol du fichier excel, ras le bol des analytics et énième technos qui vous sert un monceau de données en tout genre, vous contactant via LinkedIn ou par un email évidemment non voulu pour vous présenter cette toute dernière fonctionnalité géniale qui vous permet de mesure l’indicateur tartampion sans lequel vous seriez incapable de faire du bon boulot.

Dans ses différents ouvrages, le guru américain du marketing Seth Godin évoque régulièrement un autre métric pour mesurer l’efficacité de votre contenu qui déplaira certainement aux fans de datas et autres ferrus de KPI’s mais que personnellement je considère comme étant le plus pertinent de tous.

Ce métric est le suivant : si vous (et votre contenu) disparaissiez de la surface du web, est-ce qu’il manquerait à votre audience ? Est-ce que si vous cessez de créer tout contenu pendant un an, votre audience se poserait des questions du type « tiens ça fait longtemps que je n’ai pas reçu la newsletter de XXX » ou « tiens que devient XXX, ça fait longtemps que je n’ai rien lu/vu de lui/elle ».

Le web est obèse et pollué. Google étant devenu la puissance que l’on sait, la tendance à « toujours de plus de contenu » n’est pas prête de s’arrêter. Jusqu’où ira-t-on ? La question mérite d’être posée et les content marketeurs ne peuvent s’affranchir d’une certaine prise de conscience « contenu responsable » quand ils entreprennent de créer des contenus au nom et pour le compte de leur marque, donc d’ajouter encore à l’océan de contenu déjà existant.

Pour ne pas ajouter du bruit au bruit et de la médiocrité à la médiocrité, l’une des solutions est de créer un contenu d’une qualité exceptionnelle qui apporte une vraie valeur ajoutée informationnelle à son audience. Et si tel est l’objectif du marketeur, le métric « est-ce que si votre contenu disparaissait de l’internet, il manquerait au moins à une personne » devient de fait le seul réellement pertinent.

Alors certes, dans un univers digital régit par un algorithme mathématique boulimique de mots, vous ne pourrez jamais faire l’économie d’une mesure partiellement scientifique de la rentabilité de vos contenus. Elle ne devrait pourtant pas être la seule.

Le content marketing est la fois une science et un art. Comme le disait Jon Wueben dans son livre « content is currency » le content marketeur doit penser en artiste et exécuter en samouraï. Osons ajouter … et parler humain, pas que la langue des robots et autres algorithmes.

11 mars 2018

Pas encore de commentaire(s) sur "Ras le bol des KPI's ? Et si on optait pour un métric plus humain !"

    On attend avec impatience vos commentaires !

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *