Menus de configuration dans le panneau d'administration

Quelles prévisions publicitaires pour le média internet ?

Petit coup de projecteur sur le dernier rapport « Advertising Expanditure Forecasts » édité par l’agence filiale média de Publicis, Zenith Optimédia. Ce rapport édité chaque année a vocation à informer sur les prévisions des dépenses publicitaires à venir (Voici le rapport de 2013). Voici un résumé du contenu de ce rapport en 6 points.

De la pub, encore et encore partout dans le Monde …

Augmentation des investissements publicitaires mondiaux de 4.2% cette année (soit 468 milliards d’euros). Petit coup de boost en 2016 avec une croissance qui passera la barre des 5% grâce – merci les jeux olympiques de Rio et les prochaines élections présidentielles américaines ;-).

… mais pas dans les mêmes proportions en France

Au sein de la zone euro, l’agence prévoit une croissance du marché de la publicité d’environ 2% contre 1,6% l’année passée. En France en revanche, le marché de la publicité devrait diminuer respectivement de 0,4 puis de 0,1% en 2015 puis en 2016.

Enfin c’est acquis : Internet est un média !

La meilleure partie du rapport : on vous cite in extenso la p’tite phrase qui nous a fait trop plaisir par chez nous… « internet s’affirmera en 2017 comme le plus gros média publicitaire dans 12 marchés clés qui représentent à eux seuls 28% des investissements mondiaux du secteur » et « comme le média dominant dans la publicité », dépassant même bientôt la télévision traditionnelle. En 2014, internet était le média dominant dans 7 pays : Australie, Canada, Danemark, Pays-bas, Norvège, Suède et Royaume-Uni. En 2017, la Chine, la Finlande, l’Allemagne, l’Irlande et la Nouvelle-Zélande rejoindront le fan club. Au niveau mondial, internet sera le 2nd média support de publicité, après la télévision. Pour résumer sur tout ça … si si ! vous avez bien lu. C’est bien écrire noir sur blanc que INTERNET EST UN MEDIA !!

Internet, le premier média publicitaire ? Merci le mobile !

D’où vient principalement cette croissance forte des parts de marché d’internet d’après vous ? Du mobile bien sûr ! Le rapport précise en effet que « le mobile va plus que doubler son poids dans les dépenses publicitaires mondiales entre 2014 et 2017 en passant de 5,1% à 12 ;9% (…). Le mobile représentera 70% de la croissance totale des investissements publicitaires mondiaux entre 2014 et 2017 ». La part de l’internet fixe restera stable (de 19,3% en 2014 à 19,4% en 2017) mais par rapport au mobile, tous les autres médias perdront du terrain.

XXXXXX

En France, au sein d’internet, le mobile pèsera 34% des investissements publicitaires en 2017 (contre 15% en 2014) ce qui équivaut à une part de marché de 11% tout média confondus.

En France on adore toujours autant la télé !

En France on est toujours aussi fan de télé qui reste donc un média très dynamique et en l’occurrence, le média leader, représentant cette année 32,3% de parts marchés publicitaires (contre 32% l’année précédente). Mais internet arrive tout juste derrière (part de marché prévue de 32,3% en 2017 et avec une augmentation très forte – plus forte que celle de la télé – v/s 27,9% en 2014).

La presse écrite n’en finit plus de souffrir

Le papier n’a plus trop la côte (en même temps, pour nous qui vivons greffé à nos smartphones, comment le pourrait-il ?). Le rapport met ainsi en évidence le lent déclin de la presse écrite : elle représentait 20,2% des investissements publicitaires en 2014 et ne représentera « plus que » 15,9% en 2017. Petit bémol à cette descente (aux enfers), la presse digitale elle, est en hausse.

Conclusion sur ces chiffres bien sympas : internet est un média, et ce média a vocation à être de plus en plus (si l’on résume) inondé de pubs … alors d’après vous, quelle est la meilleure manière de sortir votre marque du lot (et de l’eau !) ? Allez on est sympa, on vous met sur la voie : jetez un œil au content marketing ;-).

Si vous voulez en savoir plus, vous pouvez télécharger ceci : présentation content marketing.

3 juillet 2015

Pas encore de commentaire(s) sur "Quelles prévisions publicitaires pour le média internet ?"

    On attend avec impatience vos commentaires !

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *