Menus de configuration dans le panneau d'administration

Les plus et moins du guest blogging

Comme son nom l’indique, le guest blogging est une pratique consistant, pour un éditeur de blog, à inviter des experts (en général issus de son industrie) à contribuer à son blog en créant du contenu pour lui.

Avantages du guest blogging

Ils sont nombreux, tant pour l’éditeur du site que pour le blogueur invité.

  • L’éditeur reçoit du contenu gratuitement (en principe) d’un expert de son industrie lequel naturellement placera des liens pertinents vers des sites web extérieurs présentant une cohérence avec le sujet traité (donc en principe, de bons liens).
  • Le guest blogueur développe sa notoriété auprès d’une audience cible et développe ainsi sa notoriété.
  • Pour les deux blogueurs (et leurs deux sites) la visibilité est décuplée.
  • Le guest blogging est très efficace pour créer une communauté en ligne.

Dans les deux cas, le procédé semble gagnant. Et il l’est la plupart du temps car il permet à un blog d’augmenter sa création de contenu (et donc son audience) sur une fréquence régulière (deux points essentiels dans la création d’une audience.

De très nombreux sites incontournables dans l’industrie du marketing digital par exemple, se sont construits sur ce mode : le site du Content Marketing Institute est un exemple emblématique. Mais d’autres comme celui de MOZ, de SEM Rush ou beaucoup de sites de technologies marketing ont développé leurs audiences et sont devenus des blogs référents, de cette manière.

Comment faire du guest blogging ?

  • Commencer par bien identifier les mots-clés sur lesquels vous souhaitez vous positionner.
  • Ensuite identifier le bon guest-blogueur. Ils sont en général, les influenceurs dans votre domaine d’expertise ou les journalistes/contributeurs dans des médias de votre industrie.
  • Contactez le blogueur intelligemment. Autrement dit, évitez le mail standard envoyé à 50 blogueurs avec une fois sur trois le mauvais copié collé qui tue du type « Cher Bernard » à une blogueuse qui s’appellerait Sophie … rédhibitoire.
  • Renseignez-vous avant sur les besoins du blogueur afin de lui proposer un partenariat faisant sens pour lui.
  • Pour le contacter, au besoin faites-vous recommander par quelqu’un que vous connaissez en commun (ce qu’il est aujourd’hui possible de faire en quelques clics grâce à LinkedIn).
  • Demandez-lui de proposer un contenu unique, pertinent et intéressant ce qu’il fera le plus souvent, en l’amenant à partager des exemples vécus et précis.
  • Partagez votre charte éditoriale et assurez vous que les règles / recommandations de publication soient respectées (titre, style, qualité des liens, des visuels, présence des mots-clés, réponses aux commentaires des internautes).
  • Relisez son post avant publication.
  • Tâchez d’obtenir une certaine fréquence de publication de sa part. La fidélisation de vos lecteurs et le développement de la notoriété du blogueur en dépendent.

Inconvénients du guest blogging

Ils ne sont pas négligeables.

  • L’une des conditions du succès réside dans l’établissement d’une charte éditoriale « blogueur invité » très précise. A défaut, votre blog risque de perdre en qualité et cohérence éditoriale.
  • Une forme de sélectivité dans le choix des blogueurs invités s’impose : le risque du guest blogging est d’accueillir un peu tout le monde sans filtrage selon les compétences et l’expertise et donc de tomber dans le piège de « il nous faut plus de contenu ». Le plus étant souvent l’ennemi du mieux, prenez soin de ne pas accepter n’importe quel contenu. Il suffit parfois de deux trois contenus de piètre qualité pour ruiner des mois d’efforts à bâtir une légitimité éditoriale et une notoriété.

Il faut toutefois bien le dire (et par avance mes excuses à ceux que ce propos offusquerait) … j’ai pu constater que souvent, les meilleurs blogueurs, ceux qui sont devenus des experts absolus dans leur domaine, de vrais célébrités (et qui bloguent sous leur nom), n’acceptent que très exceptionnellement voire jamais, de posts de blogs invités. Leur notoriété est en effet devenue telle qu’ils ne prendront pas le risque d’offrir à leur audience qui vient sur leur site pour les lire eux uniquement, un contenu de quelqu’un autre, quelque soit la qualité et l’expertise de ce quelqu’un autre. Recourir au guest blogging c’est quelque part avouer que l’on souhaite faire croître son audience sans se contraindre soi même, à une création régulière de contenu de qualité exceptionnelle. Un message tacitement contradictoire à une audience d’abonnés passionnés construite en général sur des années, et qui a développé en son auteur une confiance absolue qu’il lui faut à tout prix conserver.

 

12 décembre 2017

Pas encore de commentaire(s) sur "Les plus et moins du guest blogging"

    On attend avec impatience vos commentaires !

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *