Menus de configuration dans le panneau d'administration

Les 5 fondamentaux d’un audit SEO

Comment votre site (et votre entreprise) ressortent-ils dans les moteurs de recherche ? En gros, vous trouve t-on facilement sur Google ? Question clé à laquelle vous devrez répondre par l’affirmative si vous ne voulez pas dépenser des sommes substantielles en publicité sur Google. Traduit dans le jargon du web, vous devez passer votre site web par la case « audit SEO » (audit de référencement).

Faire un audit de référencement implique de répondre à trois questions : votre site est-il visible ? A quel moment l’est-il ? et autour de quelles expressions clés ? En fonction des réponses apportées, vous saurez quelles actions implémenter (dans le jargon de l’audit, un diagnostic doit logiquement mener sur des recommandations).

Urls (combien et lesquels ?), structure du site et réseaux sociaux

L’un des critères les plus instinctifs (et certes, de bon sens) est naturellement de déterminer la position du site audité dans les moteurs de recherche, sur la vingtaine de mots clés appartenant au champ lexical du site. Cette démarche est nécessaire mais elle n’est pas suffisante.

Pour procéder à un audit de référencement exhaustif, il vous faudra passer en revue 5 fondamentaux : votre contenu, le code htlm des urls qui le composent, la structure de votre site et sa position « sociale » (ou contextuelle), la provenance de votre trafic.

1-      Le contenu : combien de page votre site compte t-il, quelle est sa pertinence éditoriale, contient-il les mots-clés de votre site, quelle est la qualité de son maillage interne (lien intra-site, lien pointant vers d’autres sites et popularité de ces derniers entre autre), fraicheur et mise à jour du contenu, absence de contenu dupliqué.

2-      Le code de vos urls : il va vous falloir optimiser vos balises (balises title, méta-description, balises alt, etc…)

3-      La structure de votre site : le site est-il accessible, a-t-il un site map, quel est le nombre d’erreurs 404 ?

4-      La position sociale de votre site : quelle présence votre site a-t-il sur les réseaux sociaux ? quelle est sa popularité (combien de liens externes pointent vers vous) ?

5-      Provenance du trafic : déterminez enfin le trafic généré par les seuls moteurs de recherche ; quel est le retour sur investissement de vos dépenses en matière de contenu. Pour ce faire, utiliser l’outil google webmaster-tools.

Procéder de manière méthodique à un audit de référencement vous permettra d’abord d’acquérir un trafic plus qualifié au regard du produit ou service que vous « vendez » ; ensuite, de mieux quantifier et cibler la production de contenu (faute de quoi celle-ci peut rapidement s’avérer couteuse, chronophage et peu rentable) ; enfin, vous permettre de mieux « acheter » du mot clés à moindre coût.

Maitrisez bien vos mots clés !

Si vous maitrisez bien vos mots clés, que vous êtes présents sur ces derniers dans les moteurs de recherche, cela peut avoir un impact positif sur vos achats de mots clés dans le cadre d’une campagne de référencement payant. Certains mots clés seront peut être très onéreux car très concurrentiels. Si vous ressortez naturellement sur ces expressions, vous pourrez consacrer votre budget adwords à des termes de longue traine à la fois moins onéreux et augmentant votre taux de transfo.

15 mai 2014

Pas encore de commentaire(s) sur "Les 5 fondamentaux d'un audit SEO"

    On attend avec impatience vos commentaires !

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *