Menus de configuration dans le panneau d'administration

Les 4 traits de caractère du consommateur 3.0

Les nombreuses statistiques sur l’évolution du comportement consommateur tendent toutes à démontrer que le consommateur des années web n’est plus ce qu’il était. Notre société s’est digitalisée en même temps qu’elle s’est muée en société d’hyper-consommation. Il en est résulté deux conséquences majeures.

D’une part, une invitation pléthorique à consommer permise par des grandes marques, des plus petites ou de parfaites inconnues à l’imagination et l’innovation débordante qui ont su créer des besoins « de consommation » voire des besoins de « posséder » dont on n’aurait jamais soupçonné l’existence ni l’intensité il y a encore une dizaine d’années (merci Apple !).  D’autre part une vitrine de choix de consommables qui s’est dédoublée : réelle et virtuelle – la seconde étant tranquillement en train de prendre le pas sur la première….

Face à ces mutations profondes, le consommateur n’est forcément plus le même. A l’ère du digital, tout le monde est contraint peu ou prou d’effectuer sa « bascule » (sa transformation) ; le consommateur n’a naturellement pas échappé à la règle.  Pour certains il serait ainsi passé du statut de « consommateur » à celui de « consom’acteur ». Pour ma part, je pense que plus encore qu’un « acteur » l’ère du digital l’a rendu « lecteur ». Je trouve que le consommateur des années Web-Google telles que nous les vivons aujourd’hui est devenu un « conso-lecteur ». Pour ce post je vous fais épargne les chiffres (mais vous n’y échapperez pas dans un prochain 😉 ) qui démontrent ce changement. En revanche, je ne résiste pas au plaisir de vous « tirer » son portrait – tel que je le perçois.

Le consommateur 3.0 est plus intelligent

Ou en tous cas, il tient à être traité comme tel. Plus intelligent, plus érudit toutes les expressions sont bonnes à retenir dès lors qu’elles mettent suffisamment en évidence le fait que le consommateur d’aujourd’hui est d’abord et avant tout un consommateur éclairé. Il lit, il s’informe, il sélectionne, il tri, il commente, il donne son avis sur tout, tout le temps et sur le ton qu’il entend. Il dispose en effet du parfait média pour se faire entendre. Le consommateur intelligent c’est aussi le consommateur juridique plus protégé : il a son droit à lui tout entier (le droit de la consommation) lequel comprend à présent une partie substantielle exclusivement dédiée à la consommation sur internet. Il est protégé à tous les stades du process d’achat et entend donc bien faire valoir quand bon lui semble.

Le consommateur 3.0 est moins riche (ou plus pauvre… selon que l’on soit adepte de la théorie du verre à moitié vide ou à moitié plein)

Notre monde vit une crise, plus prononcée dans certains pays que d’autres c’est certain ; à quelques rares exceptions près, la croissance telle qu’on l’a connu il y a 30 ans n’est plus et concrètement (sauf le cas des 10% de riches dont on sait qu’ils s’enrichissent d’autant plus que les moins riches s’appauvrissent) le portefeuille de notre conso-lecteur en pâtit inévitablement : il est moins rempli tout ceci alors même que c’est pourtant paradoxalement à notre époque que l’offre de consommation est la plus forte. Conséquence : le consommateur désireux d’acheter doit désormais faire des choix, prioriser et de fait… comparer entre les autres pour décider pour quel produit il déboursera ses sous.

Bienvenu dans l’ère du « Môah, je m’aime, je m’entretiens, je suis bien »

Le consommateur 3.0 s’aime. Plus qu’il ne s’est jamais aimé. La faute à notre société de plus en plus « auto-centrée » sans doute : on ne fait plus des photos de famille, on fait des « selfies » maintenant. On n’est plus « égoïste », on se « protège » (expression très tendance !). Cet amour de « soi » a mis à mal ceash-i-love-me-myself-and-i-hoodies_design sentiment que l’on connaissait bien à l’ère de nos parents/grands parents, au temps où vivre n’était pas juste synonyme de « consommer » : le sentiment de frustration. A cette époque on ne pouvait pas tout avoir, on ne pouvait pas tout savoir, on ne pouvait pas vivre toujours « dans l’instant ». On le savait, on faisait avec et sans doute nous ne nous en portions pas plus mal. Sauf que ce sentiment pour beaucoup, nous l’avons oublié car aujourd’hui : aujourd’hui dès lors que l’on éprouve un « besoin » quelque soit sa nature, il paraît impensable de ne pas le combler – et vite. De fait, nous nous plaçons de fait au centre de toute action « commerciale » : je m’aime, j’assume et j’achète en conséquence.

Il vit une improbable histoire d’amour avec son iphone !

Ça c’est sans doute l’évolution majeure : nous avons de toute évidence un VRAI problème avec notre iphone. Je me souviens comme d’hier de l’arrivée du téléphone portable (je ne parle même pas à ce sta330643529732de d’iphone). Le smartphone a modifié en profondeur notre rapport à l’information et à autrui. Voici ici de nombreuses statistiques sur les usages Iphones et d’autres infos intéressantes ici.

Conclusion

On termine avec le consommateur 3.0 sur une conclusion : quand on est une marque et qu’on est censé connaître mieux son acheteur potentiel que soi-même, on ne peut pas à mon sens, faire l’impasse sur cette évolution quasi anthropologique du portrait robot de « l’acheteur » : lui parler de lui, de son besoin, de ses soucis, chercher à satisfaire ses besoins en premier rang desquels ses besoins informationnels. Telle est la clé. Finalement, pour réussir à vendre quelque chose à ce consommateur 3.0, on ne doit plus lui vendre son produit ou son service. On doit l’informer intelligemment, en l’amusant, en retenant son attention, sur les solutions existantes pour combler le besoin que votre produit ou service aurait vocation à combler.

Tel est la révolution marketing digitale aujourd’hui. Et le content marketing, c’est LE moyen clé pour une marque, d’être dans le mouvement et dans les conversations. Autrement dit, le moyen pour toute marque d’exister dans le quotidien de son audience.

26 février 2015

Pas encore de commentaire(s) sur "Les 4 traits de caractère du consommateur 3.0"

    On attend avec impatience vos commentaires !

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *