Menus de configuration dans le panneau d'administration

Comment les agences intègrent-elles la technologie à leurs offres de content marketing ?

Contenu, technologie et datas sont devenus les piliers des offres proposées par les meilleures agences de content marketing, transformant souvent cette dernière en prescripteur #1 de technologies, voire parfois, en développeur de leurs propres technologies. Nous avons interrogé les dirigeants de 5 des meilleures agences de content marketing françaises pour mieux comprendre comment elles intégraient la technologie dans leurs offres, tant pour leurs clients que parfois, pour elles-mêmes. Voici les réponses de Pierre Calmard (Iprospect), Matthieu Weider (Publicis-Verbe), Guilhem Bertholet (Invox), Raphaël Grandemange (Webedia) et Christian Neff (Markentive).

Différentes modalités d’intégration de la techno dans les offres de content marketing

L’imbrication entre content marketing et technologies est telle que les agences de content marketing atteignant une certaines dimensions sont nécessairement obligées de proposer à leur client l’intégration d’un software tant pour aider à la conception des stratégies de content marketing, que pour les implémenter puis en mesurer l’efficacité. De fait, les agences de content marketing sont contraintes d’actualiser en permanence leur connaissance du paysage des technologies marketing existantes et, volontairement ou non, elles deviennent prescripteurs de technologies.

Certaines, comme Verbe Publicis ou Webedia, développent leurs propres solutions, d’autres comme Iprospect et Invox adoptent une position plus agnostique et travaillent en collaboration avec une pluralité de technologies. D’autres enfin, comme Markentive, ont développé un telle maitrise de certains softwares de marketing automation que les clients ont de fait intérêt à travailler avec ces technos. Voici un tour d’horizon de chacune de ces approches, par les dirigeants des agences précitées (themselves) ;).

Pierre Calmard à propos d’Iprospect

 » Chez iProspect nous avons une approche agnostique de la technologie : nous nous adaptons toujours à la photo-pierre-calmardproblématique précise du client pour choisir la technologie la plus adaptée et lui apporter une solution concrète. Nous menons une démarche réellement fondée sur une analyse des besoins au cas par cas (…).

S’il est certain que la technologie est omniprésente tout au long de notre approche Intelligent Content, notre préconisation est de sélectionner pour chaque phase la ou les bonnes solutions technologiques, qu’elles soient conçues par nos soins ou qu’elles existent déjà sur le marché. Pour arriver à proposer cette approche ouverte sur les technologies, nous rencontrons quotidiennement des partenaires pour avoir une connaissance avancée de l’écosystème technologique et aiguiller ainsi nos clients vers les meilleures solutions (…).

Nous pensons que l’approche all inclusive pure aujourd’hui n’existe pas.

L’industrie des technologies marketing est en très forte croissance, l’innovation dans ce secteur est constante donc tout évolue très vite : il y aura toujours une technologie qui dominera à un instant T, sur une période donnée et sur un sujet en particulier, mais qui sera potentiellement devenue totalement obsolète d’une année à l’autre. Donc le maître mot demeure l’adaptation, surtout pour ce sujet qui peut représenter un volet budgétaire non négligeable de la stratégie de content marketing « .

Guilhem Bertholet à propos d’Invox

 » La technologie est essentielle (…) au content marketing, c’est l’histoire même d’Invox puisqu’avant de créer Invox j’avaisg-bertholet justement testé près de 700 logiciels en 3 ans. J’ai également travaillé chez Microsoft où j’étais au responsable marketing Startups et éditeur de logiciels. Je suis donc résolument geek et très utilisateur de logiciels. Pour autant, Invox a un positionnement plutôt agnostique. Nous ne sommes pas affiliés à un éditeur en particulier notamment sur la partie marketing automation. Nous sommes davantage dans l’essai, le test puis ultérieurement dans l’accompagnement de nos clients. Nous connaissons donc à l’avance les logiciels avec lesquels nous avons envie de travailler (et ceux moins), ceux qui ne sont pas adaptés dans telle ou telle condition ou lesquels peuvent satisfaire telles ou telles attentes « .

Raphaël Grandemange à propos de Webedia

grandemange-2 » Webedia est une entreprise avec une ADN d’ingénieurs,  qui très tôt a intégré la technologie dans son développement. De fait, nous avons développé ou acquis  nos propres technologies qui supportent notre approche stratégique dès la détection d’insights avec par exemple Semantiweb, un outil de sémantique jusqu’à la mesure des performances avec notre propre solution de dashboarding, Suricate. Toutes ces technologies fonctionnent ensemble dans une logique end to end. Nous avons une position unique de ce point de vue en maitrisant nos propres technos et plus de 350 experts dédiés à l’accompagnement des marques en content marketing « .

Christian Neff à propos de Markentive

 » Au fur et à mesure de la croissance de Markentive, notre recours à la technologie s’est lui aussi fait de manièreformateur-christianneff croissante et j’ai envie de dire, autant pour nous même que pour étoffer nos offres et donc offrir ces prestations à nos clients. Aujourd’hui nos prestations d’agence sont étroitement imbriquées avec les fonctionnalités des plateformes technologiques de marketing automation (Marketo, Hubspot…). Sans ce type de software, il nous est quasiment impossible de travailler comme nous en avons pris l’habitude, tout du moins sur notre segment de marché. Si une technologie d’automatisation peut représenter un budget annuel de 10 à 40K euros HT, cela reste une fraction de l’investissement interne ou externe d’une démarche inbound marketing efficace. S’il n’y a pas d’argent pour une technologie dans une société qui en aurait besoin et pour laquelle cela a du sens, c’est qu’il n’y a généralement pas d’argent pour une agence non plus. Cela nous a appris à faire le tri ! « .

Matthieu Weider à propos de Publicis-Verbe

matthieuweider » Chez Verbe nous abordons le lien entre content marketing et technologie principalement sous l’angle de la résolution de deux problématiques majeures : l’organisation autour de la création de contenu d’une part, puis la maitrise de toutes ces dimensions de stratégie de contenu marketing d’autre part.  (…) Avoir développé notre propre outil (tel que Pilot) nous permet d’être agnostique aux organisations de nos clients car nous sommes capables d’injecter toute amélioration propre aux besoins métier de nos clients « .

Pour conclure et en savoir plus sur le tandem « content marketing et technologies », vous pouvez consulter notre livre blanc dédié à ce sujet et élaboré avec les contributions des experts ci-dessus ainsi que ceux – notamment – de Flore Segalen (Lagardère Interactive), Antoine Mermet (Keyade), Yann Gourvennec (Visionnary marketing), Olivier Binisti (Adobe), François-Xavier Préaut (Outbrain), Nicolas Chabot (Traackr). Pour télécharger ce livre blanc, cliquez sur l’image ci-dessous.

couverture-livre-cm-technos

 

6 décembre 2016

Pas encore de commentaire(s) sur "Comment les agences intègrent-elles la technologie à leurs offres de content marketing ?"

    On attend avec impatience vos commentaires !

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *