Menus de configuration dans le panneau d'administration

7 raisons pour lesquelles le contenu sera le meilleur ami du marketeur en 2016

1- Les Ad-blocking vont continuer à diviser les entreprises entre celles qui font du marketing du « moi » et du marketing du « vous »

L’idée originel du marketing était de promouvoir une marque grâce à la publicité faite de ses produits et services auprès de ses clients potentiels et ce, sans distinction de « où ils en seraient dans leur process d’achat ». Mais cette époque est révolue. Aujourd’hui l’explosion dans l’accessibilité de l’information jointe l’essor fulgurant de la technologies les clients recherchent d’abord et avant tout de l’information. Et plus vos produits et/ou services. Et lorsqu’ils lient les deux, c’est donc pour rechercher de l’information à valeur ajoutée pour leur permettre de faire leur choix entre telle entreprise ou celle de ses concurrents. Dans ce contexte, les contenus « auto-promotionnel » des marques et leurs speechs commerciaux au sein desquelles elles s’auto-congratulent d’être les meilleurse, ne seront plus d’aucune aide pour faire rentrer le prospect d’une marque dans son tunnel d’achat … jusqu’à une conversion finale en achat.

Avant les ad-blockers ce phénomène était une réalité ; depuis les ad-blocker il devient une sanction : si vous contenu ne sont pas engageant et ne fournissent pas à vos consommateurs les informations qu’ils recherchent pour satisfaire leurs besoins informationnels (peu important la forme que prenne cette information, publicité, native ads, brand content ou autre), le consommateur vous le fera payer – et lourdement. Mais la bonne nouvelle est que, si vous parvenez par ce biais, à contourner l’obstacle nouveau des ad-blockers, vous aurez réussi à atteindre les sommets d’une stratégie de content marketing : vos clients deviendront vos meilleurs ambassadeurs.

2- … et à imposer un contenu de bonne qualité

L’une des plus grandes tendances marketing de 2016 sera l’inévitable période de correction, un peu comme en bourse, du marché de la publicité grâce (ou à cause !) de l’âge de maturité des ad-blocking à laquelle nous assistons et qui sera encore plus forte en 2016.

Tandis que de plus en plus de consommateurs téléchargent des blockers sur leurs ordinateurs, des opt-out de liste de télémarketing, les marketers vont être amenés à réaliser l’inutilité à continuer d’octroyer tant de leur budgets dans la publicité que personne ne veut. Publicité pour laquelle nous sommes prêts à payer et des ad-blockers pour les éviter.

Cela va nécessairement faire augmenter les budgets alloués au content marketing. Cela va imposer plus fortement aux marketers de considérer comment créer un contenu que leurs clients voudront réellement et surtout, cela va leur imposer d’être sacrément bons dans la démonstration d’un ROI.

3- Mises à jour Google : plus que jamais au taquet ?

Les mises à jour de l’algorithme récompenseront plus que jamais le contenu de bonne qualité. On le savait mais c’est confirmé : vous pouvez donc jeter aux orties les pages truffées de mots-clés et/ou de backlinks partouts ou encore les articles rédigés juste pour faire plaisir à Google. Opter plutôt pour la méthode des Personas (et si vous ne la connaissez pas, plongez-vous dedans) : grâce à elle, vous pourrez déterminer avec un contour archi-précis, celles et ceux qui composent votre audience cible, ce qu’ils aiment lire et ce qui les intéressent vraiment. En les intéressants eux, vous satisferez Google. Car Google n’est plus le seul à dicter sa loi sur votre trafic ; il va aussi vous falloir composer cette année avec …. Les Ad blockers !

4- SEO & content marketing : une vraie love story

Ce n’est pas une surprise, Google récompense sans cesse plus les créateurs de contenus qui ont compris la pertinence d’un contenu à forte valeur ajoutée. La longue traine n’a ainsi jamais été autant récompensée et c’est désormais officiel : leur potentiel de génération d’un trafic hyper qualifié et au final, de conversion en ventes est démontré. Un récent article de Moz, dont le fondateur Rand Fishkin est le premier professionnel du SEO (ou en tous cas le plus célèbre) à prendre le virage du content marketing à 180% confirme cette vertu des longues traines. Une chose est sure en tous cas : le temps ou les entreprises payaient pour du linking semble bel et bien révolu (ou s’il persiste en France en 2016, Google se chargera bien de faire tomber sa sanction). Conclusion : il serait donc bien avisé de reporter le budget autrefois alloué à ces achats de lien vers de la création de contenu engageante et pertinente.

5- Les journalistes vont se mettre au content marketing …

Une équipe de contenu solide devra nécessairement compter plus d’un seul rédacteur. Au même titre que les responsabilités de votre équipe contenu aura des responsabilités bien supérieures à celles de simplement « créer du contenu », votre équipe contenu aura aussi nécessairement des responsabilités bien supérieures à celles de simplement l’écrire. Les membres composant votre « dream-team content » (équipe essentielle si vous souhaitez exécuter votre stratégie de contenu avec succès) devra au minimum être constituée d’un stratégiste de contenu, d’un producteur et d’un spécialiste de la distribution de vos contenus. Au minimum. Chacun de ces rôles est en effet essentiel pour vous permettre de créer un fantastique contenu en phase avec vos objectifs business et qui atterrira pile poil devant votre audience cible tant votre publication. Et pour ce faire, nous aurons désormais des journalistes bientôt formés au content marketing. Pour ceux qui ne le sauraient pas encore, le CSJ lance W, l’école du contenu :-).

6- Le contenu sera le lian entre tous les acteurs du marketing digital de toute stratégie digitale

Les RP, les community managers, les recruteurs, les centre de formation et toutes les composantes de l’entreprises dédiées à la génération de business vont (enfin !) commencer à appréhender le marketing comme un hub de contenu, comme le cœur de la création des contenus qui serviront chacun des départements de l’entreprise.

7- Les équipes « contenu » au sein des agences marketing vont s’étoffer et mieux s’organiser !

Que la production de contenu soit outsourcée ou internalisée, les équipes de contenu les plus efficaces se réunissent au moins 1 fois par semaine. C’est une des nouvelles statistiques du CMI : 61% des équipes les plus efficaces en content marketing se réunissent au moins une fois par mois. C’est le paradoxe ultime de notre ère digitale (mais aussi ce qui fait son salut) : l’humain et la communication directe comptent plus que jamais pour updater chacun des membres de l’équipe sur les progrès des uns et des autres, pour échanger sur de nouvelles tactiques et monitorer effectivement les progrès de chacun.

 

24 février 2016

Pas encore de commentaire(s) sur "7 raisons pour lesquelles le contenu sera le meilleur ami du marketeur en 2016"

    On attend avec impatience vos commentaires !

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *